Christiane Schliwinski : Artiste peintre pastelliste

Une passion…PASTEL

 

Originaire de Maine et Loire, je réside à Saint Florent le Vieil, petite cité de caractère sur les bords de la Loire, et ville natale du grand écrivain Julien Gracq. Dès mon plus jeune âge, mes goûts artistiques, dessin, peinture, (Léonard de Vinci, Joaquin Soralla, Van Gogh), et la musique me passionnent, et réalise ainsi au fusain et à la mine de plomb mes premiers portraits. »Ces médias m’ont permis d’explorer les formes, la lumière et les ombres ».pastel-peinture-portrait-exposition

 

Après plusieurs expériences avec d’autres médiums mais qui ne me donnaient pas satisfaction, je découvre le pastel chez le peintre sculpteur Krystoff Antier. Séduite par cet art spontané, je m’y consacre inlassablement en parallèle de ma vie professionnelle, depuis 2008. Je complète alors ma formation auprès de Maîtres pastellistes talentueux, notamment auprès de Pénélope Milner, Gwenneth Barth et Jean François Le Saint l’année suivante jusqu’en 2015, lors des Estivales du Pastel à St Florent le Vieil.

 

Portant un intérêt pour les philosophies orientales, méditation et yoga sont mes pratiques depuis une quinzaine d’année. Passionnée également par la nature humaine, tout comme la danse, le mouvement, la musique, je puise ainsi en elles, mes sources d’inspiration. Ce qui me séduit dans le portrait, c’est l’exploration fascinante de la profondeur humaine, c’est la recherche de la saisie du personnage, traduire ses traits, ses expressions, capturer un moment d’émotion. « Je tente de révéler, avec le plus de sincérité, un moment de grâce, de poésie et de sérénité ».

 

Mes premières oeuvres représentent des personnages ethniques, des visages du monde, inspirés de mes voyages,  puis plus proche de moi, récemment, ceux d’amis, de parents, et de rencontres, pour peindre d’après modèle vivant.

 

« Écoutant mon ressenti, je me laisse guider vers une approche gestuelle et créative. Ainsi, la simple reproduction ne pourrait me satisfaire pleinement. A partir d’un simple sujet, d’une pose du modèle, je cherche par les contrastes et la lumière à créer une ambiance, car au-delà de la couleur, c’est la lumière qui guide l’œil à l’essentiel pour susciter cette émotion. La peinture est aboutie mais je ne souhaite pas aller vers l’hyperréaliste ».

 

Au pastel, après un dessin précis, la pose des valeurs, des ombres et lumières, je travaille souvent par superpositions, de couleurs, en hachures, aplats, afin de parvenir à des tons subtils, notamment pour la peau. J’utilise, en complément les crayons pastel pour fondre les couleurs entre elles, et pour traiter les détails plus fins.

Je participe à des expositions locales et salon régionaux, où j’ai reçu des prix du public, et expose aussi dans des salons spécialisés dans le pastel (Fougères, St Aulaye). En novembre 2015, un prix d’honneur m’est remis, en étant lauréate au concours « galerie des lecteurs » du magazine Plaisir de Peindre.

 

                       « La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir, et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir »

                                                                                         Léonard De Vinci   – « Extrait du Traité de la Peinture »